OFP est l’acronyme d’opérateur ferroviaire de proximité et désigne une petite ou moyenne entreprise du domaine ferroviaire assurant un trafic de fret local. Cette PME peut aussi gérer la maintenance des voies ferrées locales à faible trafic dédiées au fret (dites « capillaires fret »).

L’OFP se veut souple, réactif et compétitif.

Le principe est de mutualiser les flux, rassembler dans un même convois plusieurs marchandises, d’un ou plusieurs clients. Le transport se fait depuis les ports ou à l’intérieur d’un territoire, et mène, soit directement à destination, soit vers un autre mode de transport, comme le cargo, ou le transport ferroviaire à longue distance. L’OFP se veut souple, réactif et compétitif.

Ces opérateurs ferroviaires de petite taille constituent une réponse nouvelle au transport de marchandises de courte et moyenne distances dans les ports et territoires. En proposant une alternative au transport routier, en mutualisant intelligemment les flux, il réduit l’impact écologique du fret. Le développement des OFP est un des axes majeurs du secteur Transport de la Loi Grenelle II, loi portant sur l’engagement national pour l’environnement, ce qui démontre son intérêt écologique.

Une alternative écologique et économique au transport routier.

Ce concept a fait ses preuves dans d’autres pays comme l’Allemagne, les USA ou le Canada, où il représente jusqu’à 25% du tonnage transporté par les entreprises nationales. Il a fait son apparition en France au début des années 2000 suite à l’adoption dans le droit français de directives européennes concernant « l’ouverture du marché européen du transport à la concurrence ».

En 2012, le logisticien Belge Eurorail et la société américaine Railroad Development Corporation (RDC) décident de créer une joint-venture (50/50) en France, RegioRail, qui aura pour but de favoriser l’expansion des OPF. « Il ne s’agit pas de déployer un dispositif national, indique Eric Debrauwere, à la tête d’Eurorail, mais bien de rester à l’échelle régionale et de travailler avec les entreprises ferroviaires nationales pour la longue distance. ».

En 2016, les OFP sont au nombre de 11 en France, RegioRail en possédant 5. Ils sont en plein essor et de plus en plus aux centres des discussions, tant sur le plan écologique que sur celui du développement des territoires ou des ports. Véritable solution pour de nombreux partenaires, l’OFP a vocation à devenir un des moteurs de l’économie française.